Important Informations COVID-19


Concernant le COVID-19 et suite aux mesures gouvernementales, les cabinets Talentskills ont pris les mesures nécessaires.

Vous êtes invité.e à postuler et vous inscrire en ligne.

Les cabinets vous accueillent sur rendez vous et dans le respect des protocoles sanitaires (gouvernementaux). Nous privilégions l'inscription en ligne mais sommes à votre écoute pour votre recherche d'emploi.

OK

La cohésion de groupe en entreprise

cohésion entreprise

Les entreprises, lorsqu’elles connaissent un fort développement, se basent sur le modèle d’équipes réparties entre services. Ces services permettent à chacun de gérer un aspect du fonctionnement d’une organisation. Il est relativement important que chaque rouage s’imbrique bien dans l’autre. Alors une entreprise fonctionnera correctement et de façon pérenne. Seulement, il est difficile de créer une cohésion d’équipe mais de nombreux outils et méthodes nous permettent de l’accroître. Que ce soit pour créer une cohésion ou la développer.

 

 

Créer de la cohésion en entreprise autour d’événements

Le principe du team-building s’est fortement installé dans les entreprises à l’heure ou la QVT est devenu un réel enjeu. Le but est d’organiser des activités sans vrai rapport ou avantage concret pour l’entreprise mais qui va permettre de renforcer la cohésion de ses équipes.

 

Dans ses recherches durant les années 60, le docteur Bruce Tuckman a créé le « modèle Tuckman ». Ce modèle présente un schéma en 4 étapes importantes pour la constitution d’un groupe : Forming – Storming – Norming – Performing.

 

 

modele tuckman talentskills

 

 

Forming : Formation de l’équipe

Cette étape va permettre à chacun de s’introduire dans un nouveau groupe avec de nouvelles attributions. Les éléments du groupe ont encore une vision individuelle et tentent de voir quel sera leur rôle au sein de cet effectif.

 

Le chef d’équipe (ou manager) aura un rôle prépondérant lors de cette phase. Il doit instaurer un climat adéquat et emmener les membres vers le bon état d’esprit. C’est le bon moment pour apposer sa méthode de management et définir les premiers objectifs à atteindre.

 

Les collaborateurs vont apprendre à se connaître. Connaître les caractères, les envies, les passions des autres afin de créer les premiers liens humains. C’est la première étape qui consiste à passer d’un groupe à une équipe.

 

 

Storming : créer des tensions et tester la cohésion

Cette deuxième étape vient contrebalancer la première. Alors que tout va si bien avec la découverte de l’équipe, les premières tensions et problèmes arrivent.

 

Le but ici est de créer des obstacles qui vont générer les possibles premières tensions au sein d’un groupe. Cela va refléter le quotidien du travail ou il peut y avoir un lancement compliqué, des soucis techniques, des échéances importantes. Le manager va donc observer d’où viennent les tensions, comment celles-ci naissent-elles.

 

Les opinions vont entrer en conflit, des sous-groupes vont rapidement se former. Certains collaborateurs peuvent aussi se mettre en retrait, n’étant pas à l’aise avec le conflit. Le manager va avoir les cartes en main pour anticiper ces tensions et adapter son management en fonction de chacun afin que celles-ci ne fassent pas surface lors de projets.

 

 

Norming : Après l’orage, place à la cohésion

Cette étape permet d’apaiser les possibles tensions suite à la deuxième phase. L’objectif ici sera la compréhension de chacun envers le principe de dynamique d’équipe. L’observation et la révélation des points de conflit lors des deux étapes précédentes permet d’arriver à cette étape.

 

L’intelligence émotionnelle est le concept qui représente le mieux cette phase. Selon Jack Mayer, l’intelligence émotionnelle c’est « l’habileté à percevoir et à exprimer les émotions, à les intégrer pour faciliter la pensée et à raisonner avec les émotions, ainsi qu’à réguler les émotions chez soi et chez les autres.

 

Les trois aspects importants de l’intelligence émotionnelle sont la confiance, l’identité de groupe, et le sens d’efficacité de groupe. Le manager se doit d’appliquer ces attributs à son équipe afin qu’elle puisse bien fonctionner. Chaque jour est une étape de plus vers la confiance totale et l’esprit d’équipe, d’où l’importance de l’échange et la relation entre les membres.

 

 

Performing : Transformer la cohésion en productivité pour l'entreprise

L’équipe a donc pu faire connaissance, connaître les points de conflit et réussir à les résoudre. Elle est fin prête pour le travail. Le manager va maintenant devoir réussir à transformer ce travail autour de la cohésion en productivité. Il ne faut pas perdre de vue que c’est l’objectif principal de toutes ces étapes : une meilleure cohésion pour un meilleur travail.

 

Grâce à ce travail en amont, la performance va être améliorée. Il est plus simple de se lancer dans des projets pour chacun. D’anticiper les problèmes et de trouver des solutions. Les membres de l’équipe sont à l’aise et font plus facilement part de leurs idées sans crainte de rejet. Ils connaissent leur rôle dans l’équipe. Chacun est motivé à l’idée d’atteindre les objectifs en équipe. Enfin, ils sont indépendants et n’ont pas besoin de micro-management pour prendre des décisions et des initiatives.

Chacun doit avoir les cartes en main pour être le plus performant possible. Mais cela n’est pas réalisable sans un long travail de management en amont.

 

 

 

Ce que l’entreprise peut apprendre du sport en matière de cohésion

 

Définir la composition de son équipe et des rôles

A l’image de nombreux sports collectifs, la création de son équipe est déterminante. Plus la cohésion sera meilleure, plus son équipe sera performante, aussi bien en sport qu’au travail. Au football, si les joueurs ne communiquent pas ensemble et ne sont pas dirigés par leur entraîneur, alors ils ne marqueront pas de but, leur objectif final. C’est le même principe pour une équipe au sein d’une entreprise. Seul l’objectif final change mais le cheminement reste le même.

 

Lorsque le manager va être dans un processus de recrutement, il va devoir créer son équipe de toute pièce avec différents éléments. Il faut bien veiller à recruter des personnes qui seront compatibles dans le travail mais aussi émotionnellement. Autrement dit, recruter seulement des profils introvertis ou alors des profils très dynamiques peut créer des conflits.

 

Il doit pouvoir détecter les profils de chacun lors des entretiens. Pour la qualité du travail, le CV et un portfolio donnent une idée précise des capacités du candidat. Pour ce qui est de son caractère, il est important de réaliser différents entretiens et, pourquoi pas, un test de personnalité. Il n’y a pas de bonne réponse pour le candidat mais une étude comportementale pour savoir s’il s’adapterait au collectif déjà en place.

 

 

cohésion entreprise

 

 

La cohésion et le travail en équipe en entreprise

Créer de la cohésion aide au travail en équipe. Chacun connaît son rôle et sait qu’il peut s’appuyer sur son collègue de travail. Il est possible d’organiser différents travaux afin d’augmenter cette cohésion. A la manière d’un stage ou d’un entraînement pour les sportifs, les collaborateurs peuvent s’entretenir lors de réunions, de groupes de travail ou de séminaires.

 

Ces différents événements permettent de mettre en avant le travail d'équipe. Au-delà de l’entreprise, les collaborateurs doivent avoir confiance en eux. La confiance va amener la cohésion. La cohésion va amener la productivité. Cependant, il ne faut pas perdre de vue les différents échecs qui peuvent toujours planer au-dessus d’une équipe, et bien penser à les anticiper.

 

« Le football est le miroir le plus déformant des succès et échecs de management » - Christophe Chenut, président du Stade de Reims

 

Il est très aisé de faire le rapprochement entre le travail et le sport avec cette déclaration. Sous-entendu que le succès peut venir rapidement si une équipe est bien gérée. Cependant, un simple grain de sable dans la machine et tout s’enraye. Cela peut être un simple échec, un souci d’organisation imprévu, une réorganisation, un événement extérieur. L’échec arrive plus vite que l’on ne le croit. Il est souvent imprévisible car une équipe qui fonctionne bien sur le long terme ne l'envisage plus.

 

 

cohésion entreprise

 

 

La cohésion d’équipe repose donc sur la mise en place d’un collectif par le manager. Le plus important sera de recruter les bons profils qui pourront fonctionner ensemble. Suite à cela, il va mettre en place de nombreuses étapes afin de s’assurer que la cohésion soit parfaite. Les collaborateurs vont apprendre à se connaître pour mieux travailler ensemble. La confiance réciproque est l’enjeu même d’une bonne cohésion de groupe.