Important Informations COVID-19


Concernant le COVID-19 et suite aux mesures gouvernementales, les cabinets Talentskills ont pris les mesures nécessaires.

Vous êtes invité.e à postuler et vous inscrire en ligne.

Les cabinets vous accueillent sur rendez vous et dans le respect des protocoles sanitaires (gouvernementaux). Nous privilégions l'inscription en ligne mais sommes à votre écoute pour votre recherche d'emploi.

OK

Réussir à gérer ses émotions au travail

talentskills émotions

Le monde du travail, que ce soit à l’époque de l’antiquité, de la révolution industrielle, des Trente Glorieuses ou de nos jours a toujours joué une place centrale dans notre vie. Il est souvent l’aspect auquel nous dédions la plupart de notre temps. Il impacte donc fortement notre santé mentale et physique et cela fait ressortir différentes émotions. C’est pourquoi aujourd’hui, nous allons voir comment réussir à gérer ses émotions au travail.

 

 

 

 

Pourquoi exprimer ses émotions au travail ?

 

Les émotions dans l’histoire du monde du travail

Alors nous pouvons nous demander pourquoi il est important d’exprimer ses émotions au travail ? C’est avant tout une question de culture. Auparavant, il était plutôt mal vu d’exprimer ses émotions au travail. Cela était considéré comme influençant la productivité d’un collaborateur. Il n’y avait donc aucune place à l’empathie de la part des managers. Le bien-être et les émotions des salariés n'étaient pas du tout pris en compte. On était sur un principe de « métro – boulot – dodo », rien de plus.

 

A cette époque, il n’était même pas question de ne pas les exprimer ou de les prendre en compte. Il était question de les laisser sur le palier de l’usine avant de commencer à travailler. Il aura fallu que des salariés commencent à mettre en avant leur mal-être pour qu’un dialogue s’engage entre collaborateurs et équipes dirigeantes.

 

 

L’importance d’exprimer ses émotions

Exprimer ses émotions est alors devenu un principe de plus en plus répandu. Notamment avec la démocratisation du travail en bureaux et les échanges plus fréquents entre les équipes. Les salariés se connaissent mieux, échangent à la machine à café, leurs relations sont plus humaines. Il y a donc une certaine confiance qui s’installe et des langues se délient. Chacun exprime ses pensées et en ressent le besoin.

 

Une étude de la BBC sur les émotions au travail a démontré que des salariés devant faire abstraction de leurs émotions se retrouvent plus rapidement dans des états de fatigue émotionnelle, voire même de burn-out. De nature, certains emplois poussent les salariés à devoir cacher leurs émotions, aux clients notamment. Mais il est important pour ces salariés de faire part de leurs émotions à leurs collègues. Cela peut se passer durant une pause, entre deux services ou à la fin d’une prise de poste.

 

 

Exprimer ses émotions pour se rapprocher de ses collègues

 

Il peut être bénéfique d’exprimer ses émotions afin d’avoir une meilleure relation avec son équipe. Que chacun comprenne le fonctionnement de l’autre. Les problèmes auxquels chacun fait face pour s’entraider et créer une cohésion d’équipe.

Au final, il est difficile de cacher ses propres émotions indéfiniment. Elles finiront par nous trahir : fatigue au travail, absences, stress, productivité… Il est donc important d’en parler avec ses collègues et d’essayer de construire une relation de confiance. D’analyser les problèmes afin de trouver des solutions et donc de devenir plus productif avec un meilleur bien-être au travail.

 

 

 

Comment exprimer ses émotions

 

La manière d’exprimer ses émotions

Si exprimer ses émotions est un réel besoin pour les travailleurs, il est d’autant plus compliqué de savoir comment le faire. Peur de déranger, d’installer des ondes négatives, ne pas arriver à poser des mots sur ses soucis sont des facteurs qui peuvent pousser un collaborateur à garder le silence.

 

Il ne faut pas hésiter à prendre un temps avec ses collègues ou son manager pour parler de ce qui ne va pas. Il faut prendre le temps de se comprendre soi-même afin de pouvoir détecter ce qui fonctionne ou non et déterminer les points à améliorer dans ses conditions de travail.

 

 

Gérer les émotions négatives

Plusieurs émotions négatives peuvent entrer en jeu dans le domaine du travail. Voici les émotions les plus souvent ressenties au travail par des collaborateurs :

  • La frustration
  • La nervosité
  • La colère
  • L’aversion
  • La déception

Il est tout de suite aisé de reconnaître ces sentiments. Il est même possible que cette liste mette des émotions sur des moments de notre vie au travail ou il était difficile d’évoluer mais impossible de qualifier le sentiment ressenti.

 

C’est donc nécessaire de les exprimer en comprenant le mal-être qui nous entoure au travail. Cela passe par une prise de recul de sa situation pour mieux comprendre ce qu’il se passe.

 

 

Bien exprimer ses émotions positives

Exprimer ses émotions est souvent un mal-être, cependant il est aussi important d’exprimer ses émotions positives ! Cela permet de mettre du dynamisme dans une équipe et de rassurer les collaborateurs. Les émotions positives peuvent entrer en résonance et donner de la motivation aux autres membres d’une équipe. Il faut apprendre à atténuer ses émotions lorsqu’elles sont intenses.

 

Attention à bien les exprimer cependant. Ne pas trop en faire, ne pas sur-positiver. Trop de dynamisme peut tuer le dynamisme et il est parfois important de savoir mesurer ses émotions et garder du positif au travail. Il est important de sentir la façon dont chacun va recevoir les émotions que l’on va dégager. En fonction de la personne mais aussi du poste qu’elle occupe. Il est nécessaire de ne pas trop exprimer ses émotions devant un collègue, un manager ou encore un client. Cela donne un risque de mauvaise compréhension de l’interlocuteur à notre égard.

 

 

 

Le travail du manager sur les émotions au travail

 

L’impact de l’intelligence émotionnelle

La maîtrise des relations humaines constitue l’une des cinq qualités qui définissent l’intelligence émotionnelle. C’est au manager de devoir gérer cette notion et permettre le bon fonctionnement de ses équipes. Il doit faire preuve de compréhension et d’empathie à l’égard de ses collaborateurs. Cette intelligence émotionnelle est nécessaire au bon déroulement du travail d’équipe sur le long terme. Le manager en est le moteur, celui qui fait fonctionner les pièces ensemble pour avancer plus vite et plus loin.

 

Le manager est un leader capable de gérer les relations humaines mais aussi la conscience, le contrôle de soi, la motivation et l’empathie. Ce sont les différentes qualités qui définissent l’intelligence émotionnelle. Comprendre les besoins de chacun. Le bien ou le mal-être des collaborateurs. Résoudre les soucis de compréhension et de management au fur et à mesure du temps pour rendre ses équipes meilleures et créer un environnement de travail sain.

 

 

Les émotions propres au manager

Le manager doit donc s’occuper de comprendre et analyser les émotions de ses collaborateurs. Cependant, il reste humain et n’est pas dénué de tout sentiment. De plus, le manager est souvent « seul », entre la direction et ses équipes et il peut être difficile pour lui de s’exprimer sur ses émotions au travail. Il n’a pas forcément l’envie de gêner son équipe dirigeante avec ses états d’âmes et le lien avec ses équipes est souvent très professionnel. Il peut se sentir mal à l’aise en avouant ses émotions et son mal-être à son équipe.

 

Il leur est donc nécessaire de déceler leurs émotions afin de mieux les utiliser. Le cercle proche mais aussi les autres managers du groupe peuvent être une oreille attentive aux différentes émotions ressenties par un manager. L’objectif est de trouver le juste milieu entre ses émotions et la gestion des émotions de ses équipes.

 

émotions talentskills

 

L'émotion au travail, conclusion...

La gestion des émotions au travail est très importante dans la relation que l’on entretient avec cette activité qui nous prend la plupart de notre temps chaque jour. Il est aujourd’hui impossible de dissocier travail et émotions tant l’impact de l’un envers l’autre est lié. Un collaborateur à l’aise dans son travail avec des émotions maîtrisées est un collaborateur qui devient plus productif sans s’en rendre compte. Qui répand le bien-être autour de lui et qui se projette sur le long terme dans une organisation.