Important Informations COVID-19


Concernant le COVID-19 et suite aux mesures gouvernementales, les cabinets Talentskills ont pris les mesures nécessaires.

Vous êtes invité.e à postuler et vous inscrire en ligne.

Les cabinets vous accueillent sur rendez vous et dans le respect des protocoles sanitaires (gouvernementaux). Nous privilégions l'inscription en ligne mais sommes à votre écoute pour votre recherche d'emploi.

OK

Les mad skills, compétences folles et atypiques

talentskills mad skills compétences

Les compétences font partie intégrante de chacun. Elles permettent d’effectuer des tâches et elles sont mises à contribution lorsque l’on travaille. Mais ces compétences peuvent avoir des natures différentes. Celles qui nous intéresse ici sont les mad skills (littéralement compétences folles). Qu’est-ce que ce sont les mad skills, comment les obtenir et à quel point sont-elles importantes pour les entreprises de nos jours ?

 

 

talentskills mad skills compétences

Les sportifs réussissent à bien gérer la pression dans les moments intenses. Une grande confiance en eux et en leurs capacités à répondre aux attentes.

 

 

Les mad skills, qu’est-ce-que c’est ?

 

Des supers compétences chez les collaborateurs

Déjà, il faut savoir que si tout le monde peut posséder des hard et des soft skills. Seulement tout le monde ne possède pas de mad skills. Et de plus, ceux qui en possèdent ne les mettent que peu ou pas du tout en avant sur leur CV. Mais alors les mad skills, qu’est-ce-que c’est ?

 

Les mad skills sont des compétences très peu communes et souvent non-conventionnelles. Elles sont issues de compétences très différentes des compétences classiques que l’on acquiert sur le marché du travail. Cela va permettre de se différencier sur le marché de l’emploi.

 

Pour illustrer avec un exemple, un jeune sportif ayant effectué sa jeunesse dans des centres de formation, à très haut niveau sportif et d’exigence, le tout loin de sa famille. Arrivé sur le marché du travail, il possède une maturité certaine et un meilleur niveau de confiance par rapport aux autres candidats. Maturité et confiance qui s’expliquent par son parcours de sportif étant plus jeune.

 

 

Comment ces compétences s’acquièrent-elles ?

Ces compétences s’acquièrent donc généralement via une expérience hors du commun. Comme présenté dans l’exemple ci-dessus, cela peut être durant la jeunesse. C’est le cas pour les jeunes sportifs, les musiciens d’un conservatoire, les artistes autodidactes… Ils vont acquérir des compétences que seule une infime partie de la population va acquérir.

 

La différence va aussi se faire dans la rapidité et la périodicité d’acquisition de ces mad skills. Ce n’est pas impossible que les autres candidats n’acquièrent pas les mêmes mad skills avec le temps. Mais le processus en sera seulement plus allongé.

 

Les mad skills peuvent aussi s’acquérir au terme d’une expérience symbolique. Par exemple, un voyage loin de chez soi, dans un territoire dépaysant (Laponie, Asie, Amérique du Sud…) et sur le long terme. En sortant de sa zone de confort et s’ouvrant à de nouvelles cultures, des compétences comme le goût du challenge et de l’inconnu vont se développer.

 

Les activités artistiques et créatives sont aussi un exemple de développement de mad skills. La réflexion, l’analyse, la compréhension sont des compétences acquises dans ce domaine. Aussi, cela permet de développer un certain investissement pour une cause et aussi d’être force de propositions créatives.

 

 

Réussir à valoriser ses mad skills

La particularité des mad skills, c’est que les profils concernés sortent de l’ordinaire. Ce sont des profils très singuliers qui ont une différence. Cependant, les candidats possédant des mad skills ne s’en rendent même pas compte. Cela est dû au fait que, selon eux, ce n’est pas considéré comme un avantage par rapport aux autres. Souvent, les personnes possédant des mad skills considèrent cela comme « normal » car c’est ancré en eux.

 

Le plus souvent, sur un CV, la catégorie « Centres d’intérêt » n’apporte pas forcément de plus-value. C’est à cet endroit que les mad skills peuvent être ajoutées. Le plus souvent, ces compétences découlent d’expériences et de loisirs hors du temps de travail. Elles peuvent donc venir bonifier la catégorie « Centres d’intérêt » du CV. Expliquer en quoi chaque expérience a été bénéfique et quels avantages, le candidat a-t-il tiré de celles-ci.

 

Afin de bien les mettre en avant, il est important de réussir à savoir quelles mad skills ont été acquises durant ces expériences. Il faut aussi faire le point sur ses compétences transférables. Autrement dit, celles qui vont réellement servir à son métier. Tout ce qu’un candidat peut apporter de neuf à une entreprise.

 

 

talentskills mad skills compétences

Les artistes peuvent obtenir des compétences de réflexion, d’analyse, de compréhension

 

 

Quelles sont les mad skills appréciées des recruteurs

 

Des compétences selon l’âge et l’expérience

Ces mad skills vont avoir un impact différent selon l’âge du candidat et son expérience dans le monde du travail. Pour ce qui est des profils juniors, les mad skills attendues vont être plus du domaine de l’adaptabilité. Par exemple la remise en question, le goût du challenge et de l’inconnu. La capacité à surmonter les épreuves et les projets. Ce sont des compétences rares chez des profils juniors qui peuvent être déterminantes au moment du choix entre deux candidats. Celui qui va posséder ces mad skills va avoir une meilleure capacité d’adaptation malgré son inexpérience.

 

Le but des profils juniors est d’apporter une vision nouvelle, le tout assez rapidement. Un profil avec ce type de compétences va être plus proactif, avenant. Il aura plus d’appétence pour innover et essayer de renouveler les processus.

 

Pour ce qui est des profils séniors, l’attente va plus se situer dans la capacité à transmettre des messages, des compétences mais surtout à être capable de diriger. Avoir un certain leadership afin d’aider à faire progresser les talents juniors d’une entreprise. Cela peut s’exprimer par une expérience de coach, de professeur ou une implication dans une association.

 

Ces profils séniors vont démontrer qu’ils possèdent le don de soi. Ils aiment partager, aider les autres et n’ont pas une vision trop personnelle de leurs actions. Ils seront bénéfiques dans la progression d’une équipe. Ils permettront une meilleure intégration des jeunes profils.

 

 

De vrais atouts pour l’entreprise

Ces compétences hors du commun ont la particularité de ne pas s’apprendre. Elles sont un avantage sur le long terme pour les entreprises qui les exploitent à bon escient. Il est important de comprendre l’avantage que cela va offrir par rapport à un profil plus typique.

 

“À compétence égale : un candidat qui maîtrise deux langues étrangères comme le mandarin et le latin va avoir une plus forte valeur ajoutée dans des environnements comme les startups, les pôles innovations ou encore les industries créatives…” – Sophie Bellec, les mad skills vont-elles remplacer les soft skills dans le cœur des recruteurs, Les Echos Start

 

Les entreprises ont besoin de tout type de profil dans les équipes. Comme vu dans l’article sur la cohésion de groupe en entreprise, la composition d’une équipe par le manager est déterminante pour le bon fonctionnement de celle-ci. Il est important de bien choisir différents profils disruptifs afin qu’ils cohabitent tous de la meilleure façon.

 

Les profils possédant des mad skills permettent d’ajouter des éléments peu communs au sein de ses équipes. Ils peuvent même parfois venir suppléer le travail du manager sur certaines compétences que celui-ci n’a pas acquis. L’objectif est d’aller chercher ce « petit plus » chez un candidat. La compétence qui fera la différence, qui va équilibrer un collectif.

 

 

talentskills mad skills compétences

Les voyageurs développent un certain goût du challenge et de l'inconnu. Ils réussissent à sortir de leur zone de confort.

 

 

Les mad skills, compétences atypiques

Les mad skills sont donc le troisième type de compétences. Il est important pour les entreprises de comprendre l’enjeu autour de celles-ci. A quel point, elles peuvent influer sur la productivité et le bien-être de ses collaborateurs. Il ne faut cependant pas oublier que c’est le mélange des hard, soft et mad skills qui paie réellement. Les mad skills viennent en complément des compétences principales d’un candidat. Elles sont le surplus d’âme recherché sur un profil compétent dans son domaine.